Témoignage de Morgane (21)

2 Jan

Ma compagne et moi sommes en couple depuis 10 ans, mamans depuis 5 ans.

Le parcours pour notre fils a été exemplaire, un modèle de « simplicité », si on veut ! Enfin si on oublie le stress des examens, des questions indiscrètes du corps médical auquel il faut parfois mentir, comme si on se rendait coupable d’un crime quelconque, des 900 kilomètres à parcourir pour être au rendez-vous pour l’insémination, le stress d’arriver à se libérer au boulot. Bon bref, si on oublie ça, finalement ça le fait bien quoi !

Mais, pour ce premier petit blond, on ne va pas se plaindre ! Carton plein au deuxième coup !

La chance du débutant !

Très vite, on veut s’y remettre ! Ben oui, c’est simple finalement… enfin presque.

Pour nous, c’est là que ça se corse un peu plus.

Un médecin belge génial, humain, qui décède et nous laisse orpheline, une clinique qui nous ferme ses portes, une confiance envolée de toute façon, envolée à cause de cette vilaine impression de ne plus être une femme, mais un numéro d’utérus auquel est accolé celui d’un compte en banque. Patientes ? Non, clientes ! Toute la différence est là ! La PMA, ça n’est plus que du business ! « La procréation assistée pour les nuls » ? Non, la procréation assistée pour les riches !

Le choix est dur à faire, le pas dur à franchir, mais nous optons pour l’insémination artisanale, la version bio de l’insémination artificielle avec donneur inconnu appelée IAD.

Ce n’est pas du tout la voie que nous avions choisie avec ma femme. L’insémination artisanale veut dire pour nous donneur rencontré sur internet, confiance quasi aveugle en lui, doute de notre côté, peur parfois même. L’insémination artisanale, ça veut dire vivre avec la peur que cet inconnu vous réclame finalement un droit de regard sur votre enfant, donneur qui aurait donc bien plus de droits que ma compagne avec qui je vis !! Et comment ne pas penser au VIH et autres joyeuses MST ! Bref, l’insémination artisanale, c’est aussi stressant que sa copine l’IAD !

La chance nous sourit pourtant croyons-nous. Une perle rare se présente à nous, rencontrée sur un forum.  Posé, sympa, altruiste, discret… on lui demande juste ça avec un petit don quand même ! Lui ne nous demande rien ! Super !

Parce que c’est fou ce qu’internet peut brasser comme méchanceté gratuite, vice, etc.…

Il y a le donneur qui veut juste passer du bon temps et qu’un couple de lesbiennes fait fantasmer, celui qui boucle les fins de mois difficiles en commerçant ses petites graines. Il y a l’homophobe que ça fait jubiler de contacter des couples en mal d’enfant pour les enfoncer encore plus. .. Et puis le majoritaire, celui qui propose son aide et ne vous répond plus finalement, vous faisant perdre le temps que vous n’avez pas !

Alors rencontrer une perle rare, ça n’est pas tous les jours que ça arrive !

Donc, premier essai !

Premier essai, premier positif ! Première joie… puis premier choc de la fausse couche.

S’enchainent en tout 15 essais dont 5 petites vies parties trop tôt!

A 3 fausses couches, un couple hétéro peut espérer du corps médical, recherche, soutien, éventuellement solution.

A 5, un couple homo n’espère rien.

« Vous connaissez la loi, je ne peux rien faire pour vous. »

A 5 fausses couches, un couple homo n’a que ses yeux pour pleurer, et pour ordonnance un « persévérez ». Facile à dire, moins à faire quand votre corps vous trahit !

Et pourtant, que reste-t-il d’autre à faire sinon persévérer, et espérer !

A part cela, notre famille se porte bien merci ! Nous sommes mesdames tout le monde, une famille identique à n’importe quelle autre ! Intégrées dans notre petit bourg, nous n’avons jamais eu de problèmes ! A l’école, notre fils a bien une ou deux questions de la part des camarades, auxquelles il répond de manière très logique :

« Pourquoi t’as deux mamans ?»

« Parce que j’ai pas de papa »

« Pourquoi t’as pas de papa ? »

« Parce que j’ai deux mamans »

Logique mathématique donc!

Pour beaucoup de gens que nous côtoyons, tous les jours ou moins fréquemment, notre fils a deux mamans ! La maitresse de grande section maternelle, la coiffeuse, le médecin de famille, tous sont d’accord pour dire que ma compagne est aussi investie dans son éducation que moi. Mais pour le gouvernement, c’est autre chose, il n’a qu’un seul parent ! Et que faisons-nous, moi et ma santé fragile, s’il m’arrive quelque chose ? Et bien dans la théorie, pour le moment, je fais une délégation d’autorité parentale ou un testament ou les deux. Dans la réalité où chacun peut finalement  contester ces papiers…

Mais j’espère. Encore !

Nous espérons donc  que d’ici peu, notre fils aura réellement deux parents, aux yeux de tous !

Nous espérons donc que d’ici peu, nous aurons autre chose que nos yeux pour pleurer face aux médecins  qui ne peuvent rien nous proposer pour agrandir notre famille en toute sérénité, en toute légalité.

Morgane

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :