J’ai 2 mamans et je vais bien, merci!

5 Jan

Témoignage paru sur le site Enfants d’homos

http://enfantsdhomos.tumblr.com/post/36240218780/jai-2-mamans-et-je-vais-bien-merci

Il était une fois, en 1984, la naissance d’une petite fille. Elle ne le sait pas encore mais son schéma familial ne sera en rien comparable avec celui de ses autres ami(e)s…

Ma mère n’avait qu’un voeu : avoir un enfant. Elle flirtait avec une certaine bisexualité et a finalement réussi à tomber enceinte d’un homme marié qu’elle a aimé et qui en retour l’a également aimé mais qui ne voulait pas quitter sa femme. Ma mère a donc passé un «deal» avec lui: «je garde mes enfants et je ne viens jamais t’embêter.» Ma mère, en même temps, entretenait une relation avec la femme qui deviendra ma “2ème” maman.

Ma maman m’a expliqué lorsque j’étais en âge de comprendre l’histoire de ma vie, la place de ma 2ème maman, l’absence de mon père…

Alors oui, mon 2ème parent est une femme. Et alors?

J’ai reçu et reçois encore aujourd’hui énormément d’amour. Toutes les 2 se sont comportées comme tous parents dans le sens conventionnel du terme (j’entends là une mère et un père). Je pourrais vous citer des exemples par centaine : on m’engueulait quand je ramenais des mauvaises notes, on a fêté mes anniversaires, on partait en vacances à la mer ou à la campagne, on faisait des repas de famille, elles se sont inquiétées pour moi, m’ont soutenu, ou ont été fières… Des émotions normales qu’un parent porte à son enfant.

Elles sont mes parents. Elles sont ma famille.

Mon père, je l’ai rencontré à mes 18 ans: juste pour voir à qui je ressemblais… car si vous voyez ma maman biologique, je ne tiens rien d’elle mais tout du père… Ma 2ème maman connaissait mon père (ils ont bossé tous les 3 dans la même boîte) et elle me disait souvent que j’étais son portrait craché. La première rencontre fut émouvante mais pendant quelques secondes… Peut-être me reconnaitre physiquement dans cet homme…. La suite fut à mes yeux plus ennuyeuse. Il m’a parlé de Ses enfants… Limite, je m’en foutais. J’avais vu ce que je voulais voir. Point barre. Pas besoin de se parler de nos vies que nous ne partagerons jamais. Je l’ai revu 2 ans après quand ma mère a quitté sa boîte. Lui était déjà en retraite mais il était venu au pot de départ. On ne s’est jamais parlé. J’ai croisé son regard plusieurs fois et à chaque fois, il détournait le sien… Et ce fut la dernière fois que je le vis. Est-ce qu’il me manque? Non. Je pars du principe qu’une personne ne peut pas me manquer à partir du moment où je ne la connais pas et à partir du moment où nous n’avons rien partagé ensemble.

Alors, oui, petite, voire surtout pré-adolescente, j’enviais les familles «normales» des copines parce que je sentais que la mienne ne serait peut-être pas acceptée… Le regard des autres m’a gêné. Le fait que l’on puisse juger ma famille m’a gêné. Pas d’avoir 2 mamans. Je ne dévoilais rien de ma famille et faisais souvent passer ma 2ème maman pour la meilleure amie de ma mère… Et au fur et à mesure du temps, je l’ai dit plus facilement et surtout aux personnes en qui j’avais confiance.

Je suis hétérosexuelle et je l’ai toujours été. Etre élevée par un couple homo m’a permis d’être plus ouverte, dans ce sens où je savais que oui, l’on pouvait aussi tomber amoureux d’une fille, même si l’on en était soi-même une.

Aujourd’hui, je pense être quelqu’un d’équilibré. Je suis amoureuse, je bosse. Je fais ma petite vie quoi!

On entend souvent parler du bien-être de l’enfant, etc. Déjà on en parle souvent au conditionnel comme si on n’existait pas. J’ai toujours l’impression d’être considérée comme un objet dans ces débats. Et je crie devant ma Tv: “Youhou! On est là!!!! On existe.”

L’autre jour, à la TV, des politiciens, contre le projet de loi, s’offusquaient de l’avenir des livrets de famille. Oh la la, on devrait retirer la mention «père» et «mère» et la remplacer par « parent ». Sacrilège! Mais tout ça n’est que futilité à mes yeux. Il y a beaucoup plus important. Comme le point suivant.

Légalement notre famille n’est RIEN. Voilà personnellement ce qui m’importe. L’enfant se construit avec 2 personnes du même sexe mais pour lui, ceci est secondaire. Il reçoit de l’Amour et c’est tout ce qui compte. Mais son 2ème parent (le non biologique) n’est pas reconnu. Ma mère biologique est tombée malade il y a quelques années… Heureusement, elle s’en est sortie et j’étais majeure mais que serais-je devenu si le pire était arrivé lorsque j’étais enfant voire ado? On m’aurait arraché à ma 2ème maman et , ça aurait été dramatique pour moi. Encore hier, ma maman et moi discutions de cette histoire de filiation. Elle a construit des choses avec ma 2ème maman qui n’est plus très jeune… Si il lui arrive quelque chose, ma maman n’aura rien.

Nous voulons un cadre légal pour nos familles. Pour qu’enfin, nous puissions exister aux yeux de la société.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :