Témoignage de Floriane (30)

13 Jan

Monsieur le député,

Je suis issue d’une famille hétérosexuelle composée d’un papa et d’une maman. Donc je ne présente pas de critères de déviance à première vue. Mais je suis homosexuelle. Ma famille accepte très bien ma situation, considère ma compagne de la même façon que les amies de mon frère ou les amis de ma sœur… Mes cousins cousines l’ont également accueillis de façon « normale » de même que mes oncles et tantes. Nos amis sont des amis de longue date pour la plupart. Avant nous étions hétéros… Oui, on tombe amoureux d’une personne et pas d’un sexe. Et on ne naît pas plus homo que l’on naît hétéro. C’est assez ridicule comme logique.

Je fais mes courses au supermarché, évite autant que possible la consommation sur internet, vais aux mariages de mes amis, sorts au restaurant de temps en temps, …

Bref, cette petite présentation pour vous dire que nous avons une vie tout ce qu’il y a de banal, que nous ne vivons pas recluses au fond de notre maison et ne fréquentons pas que des homosexuelles et que nous allons bien., même très bien.

Je suis aussi chef d’entreprise d’une PME qui fait son petit bonhomme de chemin dans le monde économique de notre département. J’emploie 5 salariés. Tous sont au fait de ma situation personnelle… Aucun problème pour personne. Les rares moments extra-professionnels partagés sont sincères !

Je vis avec ma compagne depuis 11 ans et depuis 14 mois, nous sommes mamans d’une petite fille.

Après 6 ans d’essais à répétition, de déception, fausse couche,  une petite merveille est venue compléter notre bonheur… Une petite fille conçue grâce à la P.M.A en Belgique.

6 ans Monsieur le député, 6 ans d’essai, 6 ans d’interrogations, 6 ans de doute, 6 ans d’espoir, 6 ans de volonté… 6 ans à s’accrocher à notre projet de vie commun avec ma compagne. Nous voulons un enfant, nous avons ce désir de nous « reproduire » parce que nous nous aimons et que nous voulons voir un petit être évoluer avec nous, à nos côtés. Lui apporter de l’amour, lui inculquer des principes de vie (comme la tolérance, le respect, …), l’emmener à l’école, à ses activités extra-scolaire, … Etre parents, tout simplement pour amener ce petit être à devenir un adulte, un citoyen du monde !

Bien sûr, lorsque nous avions évoqué le sujet de concevoir un enfant, nous nous sommes posées tout un tas de questions : ce désir est-il égoïste ? Notre situation va-t-elle discriminer notre enfant ? Quelle est notre/sa place dans notre société ? Comment sera protéger juridiquement notre famille ?  Quels sont les droits du co-parent ? Allons-nous être de bons parents ? Comment on fait un bébé en étant 2 femmes en France ? etc, etc.

Bon nombres de questions que les couples « modèles » ne se posent pas ou seulement peut être une fois que la nouvelle est là !

Au fur et à mesure de nos discussions, nous avons finalement conclu que la société ayant bien évolué sur l’homosexualité depuis toutes ces années, elle continuera d’évoluer dans le bon sens et un jour, nous vivrons dans un monde plus apaisé qui protègera notre famille  juridiquement.

Depuis que notre fille est née, tous les matins quand je prends la route, j’ai 10 secondes où je me dis : « j’espère que je n’aurai pas d’accident mortel en voiture ». Parce que oui, que va t-il arriver à notre enfant si sa maman biologique décède ? Est-ce que sa Mana pourra en avoir la garde ?

Si nous nous séparons pour une quelque raison que ce soit, est ce que la justice pourra faire en sorte que, dans l’intérêt de l’enfant, celui-ci continue de bénéficier de ses 2 parents et que la décision ne sera pas laissé à la mère biologique (les fameux droits du sang et les principes de filiation) ? Il serait pourtant si facile de se dire que si on se sépare, je récupère notre enfant et puis basta… Et bien non, Monsieur le député, nous voulons des droits, des lois pour protéger nos enfants de la stupidité que peuvent avoir les parents dans ce genre de situation ! Parents dont nous faisons partis, vous et nous !

2012/2013, années placées sous le signe de la révolution du mariage CIVILE pour les couples de même sexe.

Depuis le début des débats sur le sujet (d’ailleurs nombreux à l’UMP souhaitent un débat mais où êtes-vous lorsqu’il s’agit d’échanger sur les bancs de l’assemblée ?) nous nous sentons agressées, stigmatisées, laissées en marge d’une société à laquelle nous appartenons, pour laquelle nous agissons. Les mots sont durs, ma famille politique ne comprend pas, est virulente dans ses propos. Famille politique, EX famille politique d’ailleurs, la gueguerre Coppé-Fillon a fini de m’achever ! Quelle connaissance réelle avez-vous de nos familles ? Qui êtes-vous pour parler au nom de nos familles ? Vous ne connaissez que les rapports faits par des psychanalystes ou je ne sais quoi d’autres et c’est bien connus les gens qui vont bien ne vont pas chez les psy. Alors qu’en est-il de ces autres, ces autres invisibles qui ne rentrent pas dans les stats, parce qu’ils vont bien… ?

Alors Monsieur le député, je veux connaître les raisons de votre refus à voir une loi sur le mariage pour tous,  le droit à l’adoption et la PMA pour les couples de même sexe. Je souhaite également savoir, si la loi passe, si vous vous soumettrez à cette loi ou si vous exercerez votre liberté de conscience en estimant que la loi n’est finalement pas faites pour tous. D’ailleurs pensez-vous qu’en ma liberté de conscience je pourrai me soustraire à régler les charges sociales, TVA, … ? Les lois sont faites pour tous et dans le but d’être respectées, non ? Si ce n’est pas le cas il va falloir que je retourne à l’école pour ré apprendre mes leçons d’éducation civique !

Ne trouvez-vous pas illogique que ma compagne soit reconnue sur la fiche d’imposition comme participant à l’éducation de notre enfant (avec le système de part… Ne devrais-je pas être considérée comme parent isolée puisque je suis la seule a avoir des droits sur cet enfant) et qu’elle n’ait aucun droit dans la vraie vie ?

Nous ne souhaitons pas bouleverser un ordre social, moral… C’est une réalité, elle existe… Nous souhaitons juste que nos familles évoluent dans un cadre légale et juridique pour leur bien-être et que nos familles, nos enfants soient aussi respecter. Cela ne fait-il pas parti du principe d’EGALITE ? Cela n’enlève aucun droit aux personnes pour lesquelles le mariage existe et est légal à ce jour.

En espérant que vous soyez allé au bout de ce mail et qu’il vous fera réfléchir à la question, je vous présente mes sincères salutations,

Floriane

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :