Témoignage d’Angélique (39)

16 Jan

La bataille pour ou contre le mariage pour tous…

Je pensais ne pas m’y intéresser. Cela m’énerve de voir tant de débats pour une question si futile presque… Futile parce que quand je nous regarde, ma pacsée, notre fille et moi, je me dis que le mariage, on n’en a pas besoin !! On vit comme tous ces couples hétéros, mariés ou pas. Avec les mêmes bonheurs, les mêmes galères, les mêmes engueulades et les mêmes sourires !!

Y’a juste un truc qui change, et du coup, tous ces débats m’énervent encore plus, m’attristent et m’inquiètent… CE truc qui change, c’est que nous sommes mamans ! Et là, je ne rigole plus ! Parce que s’il devait m’arriver quoique soit, eh bien notre fille n’aurait pas le même droit que tous les enfants ! NON !! Elle n’aurait pas le droit absolu de rester dans sa famille, avec sa maman !!! Pourquoi ? Bah, parce que nous ne sommes pas mariées, et donc pour la loi, notre fille n’a qu’une seule maman ! Alors, « Dieu merci », mes parents, mes sœurs, savent que nous sommes une famille et que maman Véro est maman Véro. Mais quand on perd un enfant, qui sait comment on réagit ? Le désespoir ne peut il pas vous faire changer ?!

Là, c’est l’extrême… Mais j’y pense quand même des fois.

Dans la vie quotidienne, il est vrai qu’on est une famille très originale !

Ecoutez cela : on achète notre pain tous les matins et les boulangères sont toutes gagas de notre louloute. On va à la crèche où les puéricultrices nous demandent : quelle est la maman qui vient chercher cette magnifique fillette (bah voui, elle est magnifique notre fille!!) ce soir ? ….

On s’inquiète comme tous les parents dès que notre gambas à la goutte au nez, on rigole avec elle quand on lui fait des chatouilles, on se retient de rire quand elle boude parce qu’on l’a disputée et qu’elle a cette bouille si marrante, on rouspète quand elle se réveille 4 fois par nuit (Mais on se lève la consoler, si, si !!!).

On est fière : parce qu’elle a eu sa première dent, puis sa 2ème, puis sa 3ème…, parce qu’elle marche toute seule, parce qu’elle essaye de se coiffer avec la brosse à l’envers, parce qu’elle imite (presque bien!) l’aboiement du chien, parce qu’elle sort des sons comme mamamama, parce qu’elle essaye de mettre ses chaussettes toute seule, parce qu’elle adore la purée de courgettes, parce qu’elle déteste les poireaux et qu’elle sait le faire savoir (le papier peint s’en souvient encore!),parce qu’elle sait faire d’immenses sourires devant mon objectif photo, qui doit bien compter 5000 photos depuis sa naissance il y a 14 mois, parce qu’elle trop mimie même quand elle se lève, qu’elle a les yeux tout collés encore et le cheveux hirsute, parce qu’elle nous met son doudou sur la tête (celui qui la suit partout, qui est beau, mais qui pue!)… parce qu’elle est malgracieuse parfois aussi…

Bref, on est fière, de tout, de rien… parce que c’est … notre fille !!!

Ce serait donc cette originalité qui fait tant peur ?

Et notre fille dans tout ça ?! Bon, bah quand le malheur se lit trop sur son visage, on reste à la maison, pour ne pas trop alerter la population du danger de grandir auprès de nous…

En ce qui concerne son équilibre, pour l’instant tout va bien. Elle tient sur ses 2 jambes et parfois, si elle flanche, elle se retient un peu aux meubles…

Et si on se disait que nous ses 2 mamans on était comme ses jambes, et que nous avons plein de meubles autour de nous : nos famille, nos amis, des filles mais aussi des garçons… ! Solides les meubles, solides ! Et équilibrés aussi !

Et puis nous, on ne lui cache pas la vérité ! Pas bien le choix me direz vous.. ; : Euh, ma fille tu as devant toi les 2 premières filles à avoir réussi à avoir un enfant ! On a claqué des doigts et hop je suis tombée enceinte, trop trop trop facile!!!

Ma gambas, elle entend déjà que y’a un gentil monsieur qui a donné sa p’tite graine pour qu’elle puisse pousser dans mon ventre.

Ses racines à elle, c’est nous…

Elle nous en voudra peut être un jour, elle ne comprendra peut être pas du premier coup, cela lui fera une bonne raison de nous faire sa crise d’adolescence, elle n’aura pas besoin d’en chercher une…

Nous, notre fille, on l’aime.

On essaye de faire du mieux que l’on croit et du mieux que l’on peut pour qu’elle grandisse bien, qu’elle soit juste heureuse, quoi… (et pis aussi un peu bien élevée, polie et courtoise !!!)

On fera des bourdes, comme vous !

Mais notre vœu le plus cher est que notre gambas soit heureuse, avec nous, et avec les autres.

Et qu’elle ait les mêmes droits et devoirs que les autres. C’est tout.

 

Angélique

 

 

Publicités

2 Réponses to “Témoignage d’Angélique (39)”

  1. maridul 16 janvier 2013 à 13:18 #

    Ah bon, pour la fabriquer, il n’a pas suffi de « fermer les yeux et hop » comme le disait si joliment une dame qui manifestait avec l’autre folle en décembre ?!
    Et je le dis souvent : nous avons des vies d’une banalité à pleurer 🙂

    • angelique 18 janvier 2013 à 23:34 #

      et oui!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :