Témoignage de Morgane (4)

16 Jan

J’ai longtemps hésité à vous écrire par rapport à ma famille et à tout ce que j’ai vécu dans le passé  » à cause de  » mon homosexualité puis j’ai sauté le pas car je trouvais important le fait de témoigner et peut être que cela encouragerait des jeunes comme moi à surmonter les moments difficiles et à essayer de relativiser même si cela est dur quelquefois face à la Haine, le Rejet, l’Ignorance et l’Incompréhension de ceux qui nous sont chers..

Je me présente je m’appelle Morgane, j’ai 19 ans et demi et vis près de Marseille,

Je n’ai pas vraiment de problème de santé particulier, ah si peut être un… Le fait simplement d’aimer… Oui oui aimer quelqu’un de tout son être et l’aimer d’amour tout simplement est une maladie pour certaines personnes.

Vous vous demandez sûrement pourquoi je dis cela ? Parce que je suis une jeune femme qui aime les femmes et lorsque j’ai décidé d’annoncer à ma famille enfin tout d’abord à mes parents mon homosexualité je n’aurais jamais cru vivre ce que j’ai vécu par la suite.

Il y a 3 ans, j’ai décidé d’arrêter de cacher la vérité sur la relation que j’avais avec ma soi-disant  » meilleure amie  » depuis 2 ans auprès de ma sœur et mes parents.

Ma sœur a été la 1ère à qui je me suis confiée et à mon grand soulagement et du haut de ses 12 ans m’a regardé droit dans les yeux et m’a dit :  » Peut m’importe tes choix tu es ma sœur et je t’aime comme tu es et ce pour toujours..!  » j’ai été inondée d’émotions, c’est vraiment indescriptible ce que j’ai ressenti à ce moment là vraiment, et j’ai alors décidé de me lancer auprès de ma mère..

Ma sœur l’avait bien pris pourquoi avec ma mère cela serait différent ?!

Je me lance avec une E-NOR-ME boule à l’estomac, la gorge nouée et avant de commencer je lui demande pour me rassurer avec quelques larmes si Elle m’aimera toujours. Sa réponse fut un :  » Mais oui ma chérie, tu es ma fille je t’aimerai toujours, qu’est ce qu’il y a ?  » et là une fois m’être dévoilée, tout a basculé. Elle s’est mise à pleurer, puis une gifle est partie. Ma sœur a pris ma défense et s’est énervée car elle n’a pas compris cette réaction si brutale de ma mère qui n’avait jamais été comme ça auparavant.

J’ai dû partir pendant quelques temps de chez moi alors que c’était l’année de mon bac. Je ne savais pas trop où aller car mes grands parents et le reste de ma famille n’était pas au courant. Et là j’ai vu mes VRAIS Amis et leurs parents qui m’ont accueilli les bras ouverts chez eux sans me juger.

Quelques jours après ma copine de l’époque et moi nous nous séparions.

Puis j’ai dû retourner chez moi, ma mère m’a acceptée mais je n’avais plus le droit de parler, je devais rester dans ma chambre et n’en sortir juste pour manger, faire ma toilette et aller au lycée. Ceci a duré des mois et en plus de cela ma mère filtrait toutes les séries, films, radios et magazines qui parlaient d’homosexualité car cela aurait pu  » m’encourager dans mon inconscience et dans ma maladie » Et dans la rue Elle ne marchait jamais à mes côtés, Elle ne me calculait vraiment plus du tout. De même pour mon père.

J’ai raté mon bac cette année là avec tous ces événements car j’ai vraiment eu cette impression d’être la honte de ma famille, j’avais interdiction d’être moi  même en fait, sauf avec ma sœur.

C’est vraiment dur de ne plus recevoir aucun geste ni mot d’amour de ses parents du jour au lendemain juste parce que vous êtes vous même et différente des autres.

Et le plus dur c’est de voir que vos parents socialistes acceptaient leurs amis et connaissances qui sont gays ou lesbiennes mais pas leur propre fille.

Les mois ont passé et ils ont en fait comme si de rien n’était et comme si j’étais hétéro.

Mon père est toujours là à me répéter que je suis très jolie et féminine (le vrai bon gros stéréotype quoi comme si être lesbienne signifie avoir les gros sourcils et être assimilée à une  » camionneuse  » bref.. ) que je trouverai bien mon prince charmant etc, etc

Pour ma mère, Elle est rassurée quand Elle me sait entourée de garçons dans mes soirées donc j’ai pris à contre cœur l’habitude de lui mentir sur mes fréquentations ; ce n’est pas que je suis entourée que de filles, non j’ai autant d’amis filles que garçons (ça aussi ce sont encore que de fausses idées reçues sur les lesbiennes) mais quand je suis en soirées ou boîtes lesbiennes alors oui je lui mens.

Quand à ma sœur Elle m’aime toujours autant et notre complicité et notre amour sont encore plus grands qu’avant ! :’$

Pour l’instant je suis encore dans mes études et ne veut pas me retrouver à la rue sans rien mais j’espère très vite pouvoir m’assumer seule pour pouvoir leur redire une fois la vérité en face et enfin vivre moi même sans mensonges ni cachotteries.

J’espère donc ainsi vraiment que les mentalités vont évoluer dans notre société grâce au gouvernement, je l’espère vraiment pour pouvoir éviter au maximum ce mal être que vivent les jeunes homosexuels lorsqu’ils découvrent leur orientation sexuelle et qu’ils doivent l’assumer ensuite dans leur famille mais aussi dans leur lycée.

Un GRAND merci aux associations qui luttent pour les droits LGBT car elles sont admirables et font un boulot remarquable et particulièrement à l’association Le Refuge qui grâce au contact d’un de leur membre m’a permis de me relever et de reprendre la force de me battre et d’assumer qui j’étais réellement..! :’$

 » L’Amour n’a pas de sexe..  »

Morgane

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :