Témoignage d’Emilie et Johanna (65)

20 Jan

Je suis française mais j’ai la chance d’habiter Montréal. Pourquoi,  je dis : « la chance » ?

Parce que la femme que j’aime et avec laquelle je vis est légalement mon épouse

Parce que je suis la mère de mes deux enfants, peu importe si je les ai portés ou non.

Mes enfants ont donc la chance d’avoir deux parents plutôt qu’un.

Ici nous sommes une famille, et on nous reconnaît comme tel. Je n’ai pas à justifier au médecin, à l’école, chez le notaire, ni le banquier que : « oui je suis mariée » et « oui ce sont mes enfants ».

Ici, nous avons été accueillis avec un sourire.

Ici, je n’ai rien eu à faire pour que nos enfants soient nos fils à toutes les deux, à part remplir la déclaration de naissance, la même pour tous les parents. Il faut juste cocher mère ou père dans la bonne case.

Nous recevons des cadeaux de la garderie avec nos 2 noms : maman Mimi et maman Jojo. Mon fils n’a même pas encore senti de préjugés envers sa famille et n’en n’a pas envers les familles hétéros, gaies ni lesbiennes.

Ici non plus ça n’a pas toujours été facile pour nos familles. Il y 12 ans, avant que la loi pour le mariage ne soit votée, les sondages donnaient les mêmes résultats qu’en France, entre 53 et 60% en faveur du mariage gay. Mais les valeurs changent, heureusement. Et donne ça :

Moi, en train de faire une demande de certificat de naissance et la dame qui me demande si je vais demander la double nationalité pour mon fils. Et moi qui lui répond que non car mon fils perdrait une de ses mères sur les papiers français. Elle me répond : « oh oui, j’ai entendu ce qu’il se passe en France en ce moment, entre vous et moi ils sont retardés là-bas ! qu’il reste Canadien alors ! »

Ou encore :

Lors d’une discussion avec une connaissance sur le débat en France : on explique encore que les enfants perdraient une de leurs mamans en France, la copine demande:

« – ah oui ? vous devriez passer par des procédures d’adoption alors? »

– euh, non on pourrait rien du tout ! »

– Nan !!!!! ça se peut encore ?»

Et aussi :

Au café l’autre jour, un monsieur nous parle :

– « Oh, ils sont beaux ces enfants ! », en cœur : « merci ! » « ils sont à qui ? » : – « à nous !», « vous faites une belle famille »

J’espère que les politiciens ne se tromperont pas et choisiront de donner une place à nos familles, pas seulement nos couples, parce que dans 10 ans ce sera juste normal et que tout le monde s’en moquera, sauf nos enfants, nos familles, amis et nous !

 

Émilie et Johanna

 

Publicités

Une Réponse to “Témoignage d’Emilie et Johanna (65)”

  1. cala 22 janvier 2013 à 22:06 #

    Je ne suis pas directement concerné par le sujet car je n’ai pas d’enfant ni pour projet d’en avoir mais espérons que cela se passera ainsi en France . Mais honnêtement…j’en doute. Les gens ont changé dans leur attitude je trouve mais pas dans le sens de l’ouverture d’esprit ou alors je deviens parano.
    Merci en tout cas pour ce témoignage qui me dis que ce Pays qu’est le Canada est vraiment magnifique 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :