Archive | Actualités RSS feed for this section

COMMUNIQUE DE PRESSE – ETATS GENERAUX DE LA BIOETHIQUE – AVIS DU CCNE

5 Nov
 Les familles LGBTparentales existent et demandent à être en sécurité !

Etre en sécurité, c’est être protégé par la loi.

Nos familles ont droit à l’égalité.

L’égalité, c’est assurer à toutes les femmes un suivi médical global de qualité tout au long de leur parcours, indépendamment de leur orientation sexuelle ou de leur statut matrimonial, et quelle que soit leur situation financière. La santé des femmes ne doit plus être mise en danger dans des parcours chaotiques, entre plusieurs pays, plusieurs protocoles.

L’égalité, c’est tout simplement de cesser l’hypocrisie actuelle et régulariser dans la loi ce qui se passe déjà dans les faits en termes d’accès à la parentalité, en protégeant au mieux les personnes, adultes et enfants, par le biais de l’ouverture de l’accès à la Procréation Médicalement Assistée pour toutes les femmes.

L’égalité c’est pouvoir mener nos parcours de PMA en France et permettre à nos enfants, dès leur naissance d’avoir une filiation conforme au projet parental dont ils sont issus. L’établissement de la filiation par reconnaissance volontaire, indépendant du sexe du parent et de son statut matrimonial, protégerait enfin les enfants dès leur naissance, en sécurisant leur lien avec un parent qui, sans avoir nécessairement de lien biologique avec son enfant, n’en est pas moins à l’origine de sa naissance : étant à l’origine du projet parental, il est parent par sa volonté de l’être, par son engagement parental.

Le gouvernement doit tenir ses engagements et mettre fin à ces débats sans fin qui occasionnent des propos violents et homophobes.

Il est temps de cesser d’écouter les lobbies religieux, et donner enfin la parole aux premières concernées !

Les médias ne doivent pas oublier que les femmes sont les mieux placées pour parler de leurs parcours et de leurs familles. C’est à elles qu’il faut donner l’occasion de s’exprimer ! 

L’existence de nos familles est une réalité et ne doit pas faire débat. 

Publicités

Etats généraux de la bioéthique : le site internet

24 Jan

Le 18 janvier 2018 a eu lieu le lancement officiel des états généraux de la bioéthique, en vue de la révision de la loi prévue à l’automne. Y sera notamment abordée, l’ouverture de la  Procréation Médicalement Assistée (PMA) à toutes les femmes.

Ces états généraux sont organisés à l’initiative du Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE).

« Ils ont pour objet de permettre à tous de débattre largement sur les enjeux bioéthiques et ne doivent pas être restreints à des débats d’experts. » http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2017/12/cir_42790.pdf

Il est indispensable de donner la parole aux personnes concernées et nous invitons les familles et futures familles LGBTparentales à faire entendre leur voix en participant aux débats qui seront organisés par les Espaces de Réflexions Ethiques Régionaux (ERER).

Un site internet dédié permettra également de recueillir votre parole : https://etatsgenerauxdelabioethique.fr/ Le lancement officiel aura lieu bientôt, mais vous pouvez dès à présent vous y inscrire.

Nos familles ne sont pas des théories mais une réalité qu’il est urgent de prendre en compte.  Nous ne devons pas subir à nouveau la violence de discours insultants.

Familles et futures familles LGBTparentales, prenez la parole, parlez de votre quotidien afin de rendre visibles vos réalités !

Le Portugal ouvre la GPA à certaines et la PMA à toutes

13 Mai

Article de Libération du 13 mai 2016

« Le Parlement vient d’autoriser le recours à une gestatrice aux femmes ayant des problèmes d’utérus. Et de permettre aux couples de femmes et aux célibataires de recourir à la procréation médicalement assistée. »

Pour lire l’article en entier, cliquez ici

Pour la première fois en Italie, des enfants ont officiellement deux mères

2 Mai

Article de l’Express du 29 avril 2016

« (…) La décision du tribunal des mineurs de Rome autorisant l’adoption croisée, au sein du couple, du fils de Mme Grassadonia et des jumeaux de sa compagne, tous nés à la suite d’une insémination artificielle à l’étranger, est devenue définitive. Depuis juillet 2014, les décisions de ce type se sont multipliées en Italie, mais elles étaient toutes suspendues par un appel ou un recours en Cassation, à l’exception de celle en mars concernant le couple d’hommes. (…) »

Pour lire l’article en entier, cliquez ici

Un consensus social pour l’accès à la PMA pour toutes les femmes

18 Mar

Communiqué de presse

Paris, le 18 mars 2016

Les prises de position du Défenseur des Droits, du Haut Conseil à l’Égalité entre les Femmes et les Hommes (HCEfh), de membres de l’Académie nationale de médecine, de nombreux élus dans une pétition spécifique¹ et aujourd’hui de

association Les Enfants d’Arc en Ciel ne cessera de le répéter au gouvernement ainsi qu’aux parlementaires.
Nous constatons une fracture entre la position de Madame la ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes et l’opinion publique.
L’association Les Enfants d’Arc en Ciel regrette que Madame la ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes ne souhaite pas œuvrer pour le droit de toutes les femmes à mener un projet de famille.
Les Enfants d’Arc en Ciel – l’asso !
Cd1ADhEWoAASIzB

 

¹ www.pma.inter-lgbt.org

 

«L’espoir est vite rattrapé par la raison»

24 Fév

Article de Libération du 22 février 2016

« Il nous faut trouver de l’argent pour cette FIV : 7 500 euros de frais médicaux, auxquels s’ajoutent des billets d’avion de dernière minute et une semaine d’hébergement à Copenhague. Les essais précédents et la dizaine d’allers-retours en Belgique ou au Danemark ont grandement épuisé nos comptes en banque. »

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquez ici

PMA : les médecins face à « un paradoxe qui confine à l’absurdité »

25 Jan

Article du Monde du 2 janvier 2016

« Cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende. C’est la peine qu’encourt celui ou celle qui serait tenté « d’assister à des activités d’assistance médicale à la procréation » en dehors du cadre défini par la loi, c’est-à-dire un couple constitué d’un homme et d’une femme.Pourtant, dans le secret de leurs cabinets, il n’est pas rare que des médecins aient connaissance de projets d’homoparentalité qui ne cadre pas avec la législation française. La plupart du temps, des patientes leur demandent d’accompagner des parcours de PMA réalisées à l’étranger, à travers des prescriptions médicales, notamment d’examens ou de stimulation ovarienne. La plupart des professionnels assument ce rôle de coordination. »

Pour lire l’article en entier, cliquez ici