Archive | Témoignages des sympathisants RSS feed for this section

Témoignage Mémé Simone (12)

21 Déc

Je suis arrivée sur ce blog au détour d’un lien sur Libération vers un article parlant de Frigide Barjo(w).. J’ai vraiment beaucoup aimé cet article, il a mis les mots juste sur ce que je pensais de cette hypocrisie, cette mauvaise foi écœurante à propos de  » la protection des enfants  » qui servent de prétexte, de couverture pour masquer un blocage qu’ils ne s’expliquent pas. je trouve ça presque malsain, parce que j’ai l’impression que c’est juste une stratégie médiatique pour dé-diaboliser les contre avec des pseudos craintes pour nos pauvres enfants,  » parce que vous comprenez nous on est généreux et bons et on veut protéger les enfants contre la perversion « … Non mais est-ce qu’ils y croient vraiment ? Est-ce qu’ils croient vraiment que chaque famille est composée d’un papa bleu, autoritaire et viril, d’une maman rose douce et docile et de 2 petits enfants ( fille et garçon pour pousser le cliché jusqu’au bout ) exemplaires. ils tentent de faire rentrer les familles dans un moule étroit et stéréotypé qui ne correspond pas à la majorité des familles, parce que oui, il existe des familles homoparentales, monoparentales, recomposées, avec un enfant, 2 ou 7 enfants, des pères doux et des mères autoritaires… Bref, je m’emporte, comme d’hab’ ! tout ça pour dire : je ne suis pas gay mais c’est pas pour ça que je ne me sens pas concernée par ce sujet et que j’ai pas envie de faire quelque chose pour que ça change. Leurs arguments me dégoûtent, me donnent envie de pleurer et de me jeter par la fenêtre ( dans cet ordre ) et après les avoir entendus en boucle matin et soir, votre blog et l’article qui m’a touché au cœur m’offrent un grand bol d’air !

Simone

Publié le 25 janvier 2013

Témoignage de Marianne (11)

10 Mar

Nous avons, mon mari, moi-même et notre petit Antonin, participé à la manif du mariage pour tous de décembre puis de janvier dernier.
Nous avons suivi en janvier pendant un temps votre cortège de poussettes, celui de l’association Enfants d’Arc-en-ciel, et notamment quand on passait devant Port-Royal (grand centre de PMA, référent notamment pour toutes les DOM-TOM) et un laboratoire d’analyse de fertilité. Une personne a dit au mégaphone à ce moment en les désignant que vous n’y avez pas le droit actuellement.

Moi, j’en ai bénéficié et votre remarque m’a émue au point où les larmes me sont venues aux yeux. Je peux vous dire que notre parcours de PMA a été difficile et que s’il avait fallu que j’aille à l’étranger, que je me justifie auprès de ma famille et amis, que je fasse tout cela sur mes temps de vacances, en me cachant de mon employeur, etc, comme le font des amies que l’on connait, je ne suis pas sure que j’aurais eu le courage d’aller jusqu’au bout !

En même temps, je sais quelle force l’on a lorsqu’on souhaite fonder une famille. Vous êtes vraiment très courageuses. Et j’ai envie de dire à ceux qui sont contre la PMA pour tous : « qui êtes vous pour juger du désir d’enfants des autres ? ».
Voilà mon témoignage de soutien,

Marianne

Témoignage de Betty (10)

29 Jan

Je suis hétéro, mariée, 2 enfants. Et je ne vois pas où est le problème d’autoriser les mariages gays ainsi que la PMA. Enfin si. Le problème pour moi est le suivant: pourquoi n’est-ce pas encore le cas? Tant qu’on s’aime, qu’est-ce que cela peut faire d’être un homme/une femme,  2 femmes ou 2 hommes? L’important c’est d’aimer. Et si l’on veut se marier, construire une famille, élever ses enfants et que ces enfants aient les mêmes droits, quel est le problème? De la même façon, je ne comprends pas pourquoi cela reste si dur à certains d’admettre que peu importe notre couleur de peau, il est normal d’avoir les mêmes droits. Quand je pense qu’il n’y a pas si longtemps, on refusait de servir Joséphine Baker au restaurant sous prétexte qu’elle était noire. On est prompts à juger les gens qui par le passé ont tardé à évoluer dans leurs mentalités par peur du changement. Nous ne sommes finalement pas différents aujourd’hui…Chacun doit respecter l’opinion de chacun? C’est si facile à dire lorsque l’opinion des uns entrave les droits des autres!

J’ai la chance d’avoir côtoyé familles hétéro/homo/mono parentales: nous avons les mêmes problèmes, les mêmes peurs et les mêmes joies pour nos enfants.

Nos enfants ne sont ni mieux, ni moins bien éduqués. Tout cela varie selon la façon de les élever et le caractère de l’enfant, pas suivant l’orientation sexuelle du parent. Mais une chose est sure ils sont aimés ces mouflets!

Bah oui l’orientation sexuelle ne fait pas tout messieurs, dames. Rendons à César ce qui est à César: on peut être un(e) crétin(e), homo ou hétéro, on restera un crétin(e), mais ça faut mieux ne pas chercher à limiter les « reproductions » par ce critère, parce que comme on est tous le crétin de quelqu’un, on risquerait l’extinction de la race humaine.

Que l’on soit gays ou hétéros, ayons les mêmes chances de construire une famille; nous ne sommes ni mieux ni pire, nous faisons de notre mieux pour être heureux et puis c’est tout!

Nous avons choisi pour notre fille 2 marraines lors du baptême républicain et un parrain pour le baptême religieux. Et si c’était à refaire? Nous n’aurions fait qu’un baptême républicain parce que non, je ne me reconnais plus dans une église qui prône l’amour et la tolérance mais qui refuse d’admettre et de célébrer l’amour entre 2 personnes du même sexe!

Nous n’avons pas choisi ces 2 marraines pour leur orientation sexuelle, mais parce que nous voulions que ces personnes équilibrées, joyeuses et droites fassent partie de notre famille. Jennifer et Herveline font partie de ma famille. Mon mari est le parrain de leur fille. Pourquoi leur fille n’a pas les mêmes droits que la nôtre?

Que les couples puissent s’aimer, se marier, divorcer, homos ou hétéros ayons les mêmes droits, ce sont les impôts, notaires et avocats qui seront contents ;)!

Une petite anecdote: nous avons migré au Canada il y a peu. Et ben là, ils sont pétés de rire à l’idée que ça crée une polémique alors que chez eux, cela n’a pas changé leur mode de vie lorsque le Québec a autorisé en 2003 les mariages gays. Ils reconnaissent que la France était parmi les premiers à pays à abolir la loi qui établissait comme maladie d’être homosexuels (sympa de subir la lobotomie dans les années 60-70 parce qu’on avait le « malheur » d’aimer quelqu’un du même sexe). Et ils sont amusés que nous, si fiers de notre pays, peinons à faire preuve de bon sens: le GBS, Gros Bon Sens comme ils disent! Alors, vivement que l’on ait ce GBS et que l’orientation sexuelle devienne aussi banale que d’être assis à côté d’un black dans un bus. Que les familles hétéro ou homoparentales soient banalisées et que tous les enfants et leurs parents soient protégés par les mêmes lois, alléluia!!!

 

Betty

 

 

Témoignage de Françoise (9)

23 Jan

Sur le chemin de la vie, j’ai rencontré ma petite sœur de cœur. Avec dans son cœur et dans son âme une  vie amoureuse épanouie mais quel combat familial pour arriver là où elle en est aujourd’hui.

Souffrance, tristesse, séparation, rejet, incompréhension, survie mais toujours l’AMOUR pour l’une et l’autre puis pour cette petite fille qui est arrivée il y a 9 ans et qui fait de ce petit trio une famille exemplaire.

Joie, bonheur, Amour…. que faut il de plus quand on les voit réunis ???? Il faut L’EGALITE, pour que chacune puisse trouver l’apaisement, que demain leur permette la sécurité de leur fille , que la 2ème maman soit reconnue comme telle, qu’il puisse y avoir l’envie de faire d’autres enfants sans quitter son pays la France qui se dit pays des droits de l’Homme et de L’Enfant .

Le Droit à la Vie, à L’Amour à la sincérité,  à la paix, … pour que ces familles puissent vivre leur bonheur sans être montrer du doigt et juger cela s’appelle LA TOLERANCE.

Merci

Françoise

Témoignage de Michel (8)

22 Jan

Permettez à un vieillard de s’introduire, un bref instant et sur la pointe des pieds, dans la cour des petits… J’appartiens à une époque où l’homosexualité était un crime ou une maladie mentale (au choix – ce qui, de toute manière, n’était guère réjouissant). Des siècles de bêtise modelaient la pensée majoritaire.

Je lis que « cela a bien changé », que « tout est, désormais, différent »… Il n’est pas interdit de le croire et de l’espérer, en effet. Mais pour moi qui, par la force des choses, fréquente des milieux différents et des générations différentes, je suis surtout frappé par ceci : le discours a changé, mais l’hostilité (aujourd’hui voilée et fardée) envers les homosexuels est aussi forte aujourd’hui qu’hier. Il ne faut jamais croire le discours (ni les discours, d’ailleurs).

Puis-je ajouter que beaucoup de gens n’ont eu de père que pour l’état civil ? Dès lors, si les enfants des couples de lesbiennes n’ont pas de père, cela n’est pas très grave.

En France comme ailleurs la majorité des enfants n’ont pas eu de père, sinon en apparence….

 

Michel  

Témoignage d’Hélène (7)

21 Jan

Je suis maman de 2 petites  filles de 9 et 3 ans et demi. Je vis en couple  depuis 13 ans avec Christophe, leur papa.

Nous avons 2 amies  qui sont en couple depuis  plus longtemps que nous.

Elles ont le bonheur d’avoir mis au monde 2 enfants. Ma dernière  est née 1 jour après leurs jumeaux !!!!

Nous avons mis à chaque fois 2 ans pour avoir chacune de nos filles. Elles aussi ont attendu, mais avec les galères, les espoirs et les déceptions  de la procréation assistée.

Nos enfants et les leurs étaient désirés, attendus ardemment.

Elles ont vécus comme nous les nuits compliquées, les maladies qui inquiètent, la fatigue.

Régulièrement nous échangeons sur les petits problèmes du quotidien ; nous partageons les mêmes inquiétudes concernant nos petits bouts.

De quel  droit la société française peut-elle refuser à 2 personnes qui s’aiment et autant investies dans le bonheur et la réussite de leurs enfants le droit officiel d’être appelé « parents ».  !!!!!

Leurs amours pour leurs enfants est aussi fort que le nôtre pour nos filles.

Les nuits blanches, les  maladies infantiles, les inquiétudes de parents, elles le vivent comme nous.

Leur combat  pour le mariage et l’adoption homoparentale, c’est encore pour offrir la sécurité et la reconnaissance officielle de leur famille, pour  leurs enfants.

Cette loi n’est  juste qu’un rétablissement de la justice : égalité de traitement  pour tous.

C’est considérer que l’amour est plus important que l’orientation sexuelle pour  définir un conjoint ou un parent.

J’espère, nous espérons.

 

Hélène

 

Témoignage de Catherine (6)

19 Jan

Lorsque mon fils de 3 ans et demi est revenu un soir à la maison quelques mois après sa 1ere rentrée à l’école maternelle, nous annonçant tout content qu’il avait une nouvelle amie, son père et moi nous sommes réjouis, en y voyant les 1ers signes de sa socialisation et de sa capacité à s’intégrer !!
Quand nous avons appris quelques semaines plus tard que cette petite copine avait 2 mamans, notre première réflexion a été : Et alors, la belle affaire !

Amenés progressivement à faire connaissance, nous nous sommes découverts de multiples points communs avec les mamans, qui sont naturellement devenues des amies proches de notre famille … Surtout, nous avons pour nos petits bouts – aujourd’hui âgés de 5 ans et demi – les mêmes questions, les mêmes tracas et les mêmes joies !
Elles nous ont depuis permis de suivre à leurs cotes le chemin de croix pour que leur famille s’agrandisse encore ! Nous avons pris la mesure de toute la difficulté que cela implique, mais aussi du climat général d’hypocrisie puisque les traitements pour favoriser la réussite de la PMA belge ont été prescrits et administrés en France !

Heureusement, leurs vœux se sont réalisés avec l’arrivée d’une nouvelle petite fille, âgée aujourd’hui de 7 mois et qui fait la joie de ses mamans et de sa sœur, devenue « grande sœur » !

Si l’idée d’un débat autour des questions du mariage pour tous, de l’homoparentalité et la PMA est par essence saine dans un pays démocratique, les arguments avancés par les « anti » de tous poils sont pour le moins consternants… Il y a comme des relents d’obscurantisme, d’intolérance qui sont franchement insupportables selon moi !

Notre société évolue chaque jour, et c’est d’ailleurs ce qui la différencie des civilisations en déclin !
De plus, les enfants de familles homoparentales existent, quoi qu’on en dise… Et dans leur intérêt – puisqu’il parait que c’est l’argument ultime des « antis » pour justifier des prises de position moyenâgeuses pour le moins discutables – pourquoi ne pas leur donner les mêmes droits que les autres ?
Aucune menace, dérive ou perversion dans cette demande pour le moins légitime !

J’espère de tout cœur que le Président Hollande ainsi que tous les députés de la majorité auront le courage de mener à bien et de concrétiser cette promesse de campagne… Les démonstrations de masse des « anti » ne sont que gesticulations et forcement rien face à la majorité silencieuse des Français qui pensent que c’est une affaire privée, ou l’amour seul à droit de citer !
Ces hommes, ces femmes essaient d’élever leurs enfants dans l’amour et la sérénité, rien de moins, rien de plus et tous mes vœux les accompagnent !

 

Catherine