Tag Archives: Homosexualité

Témoignage de Chantal (17)

5 Oct

Chère association Les Enfants d’Arc en Ciel, voici ma lettre envoyée à la « manif pour tous »…

C’est avec indignation que j’écris à votre présidente mme de la rochère,

De quel droit vous permettez vous de m’adresser un courrier je ne vous connais pas ! et comment avez-vous obtenu mon adresse ?

Comment osez-vous aborder les gens tout azimut, car je suppose que vous avez acheté des listings pour inonder toute la france de votre courrier immonde.

et en plus vous osez réclamer de l’argent !!!! ……

Avez-vous entendu parler du respect d’autrui ? des idées différentes qui prône l’amour et la tolérance dans la différence ? non sans doute pas !

Surveillez vos paroles et vos écrits avant de les proférer par bétise, avec une mentalité arriérée et étriquée de bourgeoise, et faites attention à qui vous vous adressez !

Car je ne suis pas madame lambda moi !

Je suis une mamie heureuse de 7 petits enfants , dont un justement qui à le bonheur d’avoir deux mamans. Et oui ça existe madame que ça vous plaise ou non !

il faudrait un peu réviser votre culture et vous mettre à la page !

Moi qui suis la mamie dite « biologique » je pense tous les jours à l’autre mamie qui comme moi aime ce petit depuis sa naissance.

Elle et sa fille selon vous n’auraient aucun lien de parenté avec lui ? Et il ne faut surtout pas leur donner le droit de filiation ? (elles ont déjà choisi d’exercer le devoir)

Que faites vous du projet de vie de deux personnes qui s’aiment ?

Cet enfant a été désiré, fait à deux, espéré, attendu dans la joie par deux familles, aimé depuis par tous ses proches.

Allez lui expliquer au petit que l’autre maman et l’autre famille sont des étrangers !

Grace à votre manif, ses méfaits, et ses courants de haine divulgués partout, mon petit fils s’est pris la 1ère baffe de sa vie à la maternelle à 4 ans par un petit de son âge ;

un enfant qui a pour seul défaut des parents qui prônent vos idées malsaines ! La maitresse a du faire une intervention auprès des parents, vous trouvez ça normal ?

A aucun moment vous n’avez pensé à tous ses enfants et au mal que vous leur faites et, entre parenthèses aussi aux votres qui n’avaient rien à faire dans vos manifs !

La bêtise des adultes n’a pas à être donnée en exemple aux plus jeunes !

Vous feriez mieux de militer pour que chaque enfant ait dans sa vie deux tuteurs pour grandir, qu’ils soient homme ou femme, beau père ou belle mère, ça c’est un droit indispensable, le reste n’a pas d’importance.

Le fait de donner un statut à l’autre parent a le mérite de protéger l’enfant et ça n’enlève rien aux autres couples dits « normaux » que je sache !

C’est aussi simple que cela. Je ne vois pas en quoi ça met en danger « la famille ».

Aujourd’hui la famille elle est plurielle et vous n’y changerez rien ! Vous n’avez pas le monopole de sa définition !

Vivez avec votre époque et retirez vos oeillères !

Et comme vous avez beaucoup d’énergie, mettez votre indignation au service d’un thème qui en vaut la peine : les enfants malheureux ou maltraités par exemple !

En tout cas je vous demande instamment et immédiatement de retirer mon adresse de votre listing.

Je ne vous salue pas.

Homosexualité, transsexualité: nous sommes partout

23 Fév

Article de Libération du 14 février 2014:

« Et je voudrais dire à ces enfants : la vie est merveilleuse, nous vous attendons, ici, nous sommes nombreux, nous sommes tous tombés sous la rafale, nous sommes les amants aux poitrines ouvertes. Vous n’êtes pas seuls. » Beatriz Preciado

Pour lire  l’article: http://www.liberation.fr/debats/2014/02/14/nous-sommes-partout_980296

 

Témoignage de Betty (10)

29 Jan

Je suis hétéro, mariée, 2 enfants. Et je ne vois pas où est le problème d’autoriser les mariages gays ainsi que la PMA. Enfin si. Le problème pour moi est le suivant: pourquoi n’est-ce pas encore le cas? Tant qu’on s’aime, qu’est-ce que cela peut faire d’être un homme/une femme,  2 femmes ou 2 hommes? L’important c’est d’aimer. Et si l’on veut se marier, construire une famille, élever ses enfants et que ces enfants aient les mêmes droits, quel est le problème? De la même façon, je ne comprends pas pourquoi cela reste si dur à certains d’admettre que peu importe notre couleur de peau, il est normal d’avoir les mêmes droits. Quand je pense qu’il n’y a pas si longtemps, on refusait de servir Joséphine Baker au restaurant sous prétexte qu’elle était noire. On est prompts à juger les gens qui par le passé ont tardé à évoluer dans leurs mentalités par peur du changement. Nous ne sommes finalement pas différents aujourd’hui…Chacun doit respecter l’opinion de chacun? C’est si facile à dire lorsque l’opinion des uns entrave les droits des autres!

J’ai la chance d’avoir côtoyé familles hétéro/homo/mono parentales: nous avons les mêmes problèmes, les mêmes peurs et les mêmes joies pour nos enfants.

Nos enfants ne sont ni mieux, ni moins bien éduqués. Tout cela varie selon la façon de les élever et le caractère de l’enfant, pas suivant l’orientation sexuelle du parent. Mais une chose est sure ils sont aimés ces mouflets!

Bah oui l’orientation sexuelle ne fait pas tout messieurs, dames. Rendons à César ce qui est à César: on peut être un(e) crétin(e), homo ou hétéro, on restera un crétin(e), mais ça faut mieux ne pas chercher à limiter les « reproductions » par ce critère, parce que comme on est tous le crétin de quelqu’un, on risquerait l’extinction de la race humaine.

Que l’on soit gays ou hétéros, ayons les mêmes chances de construire une famille; nous ne sommes ni mieux ni pire, nous faisons de notre mieux pour être heureux et puis c’est tout!

Nous avons choisi pour notre fille 2 marraines lors du baptême républicain et un parrain pour le baptême religieux. Et si c’était à refaire? Nous n’aurions fait qu’un baptême républicain parce que non, je ne me reconnais plus dans une église qui prône l’amour et la tolérance mais qui refuse d’admettre et de célébrer l’amour entre 2 personnes du même sexe!

Nous n’avons pas choisi ces 2 marraines pour leur orientation sexuelle, mais parce que nous voulions que ces personnes équilibrées, joyeuses et droites fassent partie de notre famille. Jennifer et Herveline font partie de ma famille. Mon mari est le parrain de leur fille. Pourquoi leur fille n’a pas les mêmes droits que la nôtre?

Que les couples puissent s’aimer, se marier, divorcer, homos ou hétéros ayons les mêmes droits, ce sont les impôts, notaires et avocats qui seront contents ;)!

Une petite anecdote: nous avons migré au Canada il y a peu. Et ben là, ils sont pétés de rire à l’idée que ça crée une polémique alors que chez eux, cela n’a pas changé leur mode de vie lorsque le Québec a autorisé en 2003 les mariages gays. Ils reconnaissent que la France était parmi les premiers à pays à abolir la loi qui établissait comme maladie d’être homosexuels (sympa de subir la lobotomie dans les années 60-70 parce qu’on avait le « malheur » d’aimer quelqu’un du même sexe). Et ils sont amusés que nous, si fiers de notre pays, peinons à faire preuve de bon sens: le GBS, Gros Bon Sens comme ils disent! Alors, vivement que l’on ait ce GBS et que l’orientation sexuelle devienne aussi banale que d’être assis à côté d’un black dans un bus. Que les familles hétéro ou homoparentales soient banalisées et que tous les enfants et leurs parents soient protégés par les mêmes lois, alléluia!!!

 

Betty

 

 

Témoignage d’Alexandra (15)

23 Jan

Je m’appelle Alexandra et je viens par ce témoignage dire OUI au mariage pour tous. Je suis tata d’un garçon de 5 ans. Ma relation avec Antoine est très bien car pour moi c’est mon neveu même si on n’a pas le même sang. En ce qui concerne la relation de ma sœur et de sa copine en aucun cas cela ne me gène, elles sont heureuses et pour moi c’est l’essentiel. Les enfants ayant deux papas ou deux mamans sont aussi heureux que les enfants ayant un papa et une maman. Antoine est un enfant heureux, épanoui et plein de vie comme n’importe quel enfant de son âge. J’ai voulu témoigner pour que les gens voient que ce n’est pas parce qu’un enfant a deux mamans qu’il est malheureux. J’aime mon neveu et peu importe qu’il ait 2 mamans car cela ne change rien tant qu’il est heureux. Et puis qui dit que si ma sœur avait été avec un homme elle aurait aussi heureuse ? moi je ne pense pas, avec sa copine elle est heureuse. Pour moi sa copine c’est ma belle-sœur. Tant qu’elles sont heureuses c’est le principal ainsi que mon neveu. Mon témoignage est aussi pour montrer mon soutien à ma sœur et à ma belle-sœur et que je serais toujours là pour elles. En bref, je suis pour le mariage pour tous car pour moi peu importe si une femme aime un homme ou une femme et qu’un homme aime une femme ou un homme, tant qu’ils s’aiment c’est normal qu’ils se marient. L’amour c’est la chose la plus importante dans un couple que l’on soit homo ou hétéro. Mon mari Yann se joint à moi pour ce témoignage.

 

 

Alexandra

 

Témoignage de Gaëlle (1)

22 Jan

Je me permets de témoigner pour votre blog, étant fille de femme homosexuelle.

Je ne suis pas née avec pour parents deux femmes ou deux hommes. Je suis née d’un père et d’une mère. Il y aura presque dix ans, ma mère m’avouait son homosexualité. Jamais je ne fus choquée. Au contraire, jamais je n’ai vu ma mère autant sourire, et le bonheur de sa mère, ça n’a pas de prix!

Aujourd’hui, sa compagne, qui est une femme formidable, attend des jumeaux, deux petits garçons; j’ai hâte qu’ils arrivent! J’attends mes deux nouveaux petits frères avec impatience! Car oui, pour moi, ils seront mes petits frères au même titre que mon frère biologique.

J’ai toujours été fière de ma maman et de sa compagne, ce sont des femmes formidables, et je ne comprends décidément pas tout ce mouvement de lutte contre le mariage gay ou l’homoparentalité. Qui a décrété que l’amour était une femme+un homme? Qui donc à décrété que le bonheur c’était une femme+un homme? Ma mère est homosexuelle, j’ai vécu onze ans avec un père et une mère, et ça va faire dix ans que je vis avec ma mère et sa compagne, bien que je ne les voie pas tous les jours n’étant plus au domicile familiale. Pourtant, je ne suis pas malheureuse. Je vis avec dans mon entourage, deux belle-maman, la nouvelle épouse de mon père, et l’épouse (pour moi la compagne de ma mère est comme son épouse) de ma mère. Jamais je n’ai été malheureuse, jamais je n’ai détesté ma mère pour son homosexualité, idem pour mon frère. Nous le vivons très bien, et sommes fiers! Il n’y pas « d’anormalité » à être homosexuel, il n’y a que de l’amour, il n’y a que du vrai, que du bonheur. Le bonheur de ma mère et de celui de sa compagne va bientôt se concrétiser avec l’arrivée des deux petits bouts de choux. Et je sais qu’ils seront des enfants comblés et les plus heureux du monde, et qu’ils seront fiers un jour de dire « j’aime mes mamans ».

Il est temps que les mentalités évoluent, et que les gens cessent de sentir supérieur parce qu’ils sont « normaux ». Quelqu’un peut-il me donner une définition exacte de ce mot « normal »? Cela n’existe pas, la seule et la véritable chose existante, c’est l’amour, et le bonheur partagé par chacun. On devrait tous ne souhaiter que le bonheur d’autrui, pas les punir ou leur interdire d’officialiser cela.

Moi aujourd’hui, je suis fière, et heureuse de dire « j’aime ma maman et ma belle-maman », même si je ne leur dit pas assez souvent.

J’espère qu’avec ce témoignage, j’ai réussi à faire partager mes idées, mon ressenti et ma vison actuelle des choses.

Je vous souhaite tout le bonheur du monde!

Gaëlle

 

Témoignage de Chantal (14)

22 Jan

Je fais partie des mamans-mamies outrées de ce qui se passe, de ce courant de bêtise, voir de haine qui circule sur les couples homo. Les cathos- bourgeois rigides et bouchés ça suffit ! De quoi s’agit-il en fait dans tout ça ? Tout simplement d’amour avec un grand A, n’en déplaise à tous ces gens coincés (l’amour, c’est pourtant l’enseignement principal qu’ils ont reçu par leur religion, non ?). L’amour de parents tout d’abord qui ont élevé leur enfant le mieux possible, et qui l’aime toujours avec son orientation de vie différente et aussi riche et respectable que les autres. L’amour de 2 personnes qui se rencontrent et ont un projet de vie commun : fonder une famille. L’amour de jeunes parents, hommes ou femmes, pour cette nouvelle vie espérée, attendue et accueillie dans la joie, malgré les embûches. L’amour de cet enfant pour ses deux parents et leurs familles. Tout ça ne devrait être que du bonheur. Mon expérience devrait faire réfléchir quelques-uns : moi aussi en temps que mère je me suis posé beaucoup de questions à l’adolescence de ma fille, avec cette amitié d’école très particulière. J’ai été la première des deux mamans à échanger là-dessus avec « mes » filles, à accepter et les soutenir dans leur projet de famille, y compris financièrement pour les voyages en Belgique.
Puis quelle chance une seule fois a suffit et mon merveilleux petit fils est arrivé. Une joie aujourd’hui pour les deux familles, même si les deux mamans ne vivent plus ensemble et sont restées très proches. Un petit garçon pétillant de 4 ans qui viens de prendre sa première grosse claque (au sens propre et au sens figuré) cette semaine en maternelle par un petit du même âge parce que « c’est pas possible d’avoir deux mamans, t’es un menteur ça n’existe pas ». Ca m’a fait mal pour lui. ! La bêtise des adultes fait beaucoup de mal aux enfants. La maitresse soutient mes filles, mais mon petit fils n’a pas voulu dénoncer son camarade. Elle va faire une information dans sa classe. Voilà où on en est !
Moi quand ma fille m’a annoncé « on va faire les démarches en Belgique et je veux porter l’enfant » ma réaction intime a été de penser au bonheur de ma fille avant tout. Dans sa situation elle ne pouvait pas être mère « normalement » avec un partenaire, même si elle n’est pas stérile, car quoi qu’en disent certains : on ne choisit pas son orientation sexuelle on la vit et on l’assume ! Donc ma fille pour être maman devait passer par l’insémination. Si un de mes gendres était stérile, personne n’aurait vu à redire puisque cette démarche est autorisée dans notre pays pour les autres couples. Où est la différence ? Et les femmes qui font des bébés toutes seules ? Et celles qui les élèvent avec n’importe qui, en changeant souvent de partenaires ? Et ces papas qui abandonnent les mamans et qui délaissent leurs enfants ! Comment vivent-ils ce manque ces petits ? Alors que là avec les couples homos, les enfants sont de faits tous désirés, grandissent avec l’amour de deux parents. Ca gêne qui ? Et puis ces opposants cathos mélangent tout ! Qu’ils gardent leur mariage religieux et qu’ils nous laissent parler de droit civil, de justice et protection des enfants et du conjoint.

Chantal

Témoignage de Michel (8)

22 Jan

Permettez à un vieillard de s’introduire, un bref instant et sur la pointe des pieds, dans la cour des petits… J’appartiens à une époque où l’homosexualité était un crime ou une maladie mentale (au choix – ce qui, de toute manière, n’était guère réjouissant). Des siècles de bêtise modelaient la pensée majoritaire.

Je lis que « cela a bien changé », que « tout est, désormais, différent »… Il n’est pas interdit de le croire et de l’espérer, en effet. Mais pour moi qui, par la force des choses, fréquente des milieux différents et des générations différentes, je suis surtout frappé par ceci : le discours a changé, mais l’hostilité (aujourd’hui voilée et fardée) envers les homosexuels est aussi forte aujourd’hui qu’hier. Il ne faut jamais croire le discours (ni les discours, d’ailleurs).

Puis-je ajouter que beaucoup de gens n’ont eu de père que pour l’état civil ? Dès lors, si les enfants des couples de lesbiennes n’ont pas de père, cela n’est pas très grave.

En France comme ailleurs la majorité des enfants n’ont pas eu de père, sinon en apparence….

 

Michel